Joue pour ta santé ! Action de prévention primaire dans les écoles de Strasbourg

Organisme porteur du projet
Ville de Strasbourg
1, Parc de l'Etoile
67076 Strasbourg Cedex
REBOUAH Léa
Cheffe de projet prévention pour la Maison Sport Santé de Strasbourg
07 62 51 04 65
lea.rebouah@strasbourg.eu
Statut de la structure / de l'organisme
  • Collectivité territoriale
Thème
  • Alimentation
  • Activité physique
  • Sédentarité
Périmètre du projet
  • Etablissements d'éveil et d’enseignement
  • Lieux de pratique d'activité physique
Couverture géographique
  • Commune
Période du projet
  • Année scolaire 2022-2023, le projet a débuté en 2022 et finira en 2026
Population ciblée
  • Population générale
  • Parents
  • Professionnels de l'éducation
Ages
  • 6-12 ans
Sexe
  • Les deux
Nombre de bénéficiaires
  • En 2022-2023, 155 enfants et 27 parents
Type d'activité
  • Education / Accompagnement / Prise en charge
Contexte
En 2021, la constitution d'un Groupement d'Intérêt Public (GIP) Maison Sport Santé de Strasbourg (MSS) a permis à la ville de Strasbourg de proposer à ses habitants une offre innovante de promotion de la santé au travers de l'activité physique. Les Maisons Sport Santé proposent de l'activité physique adaptée aux adultes, malades chroniques ou sédentaires. En plus, la MSS de Strasbourg travaille dès le plus jeune âge, en prévention primaire et secondaire. D'une part avec PRECCOSS, un dispositif de prise en charge coordonnée des enfants et adolescents en situation d'obésité ou de surpoids. Le projet réunit une équipe pluridisciplinaire (diététiciennes, éducateurs sportifs et éducatrices sportives, psychologue, infirmière et médecin) pour proposer aux familles un suivi régulier et personnalisé sous la forme d'entretiens individuels et d'ateliers collectifs sur les thématiques  de l'alimentation, l'activité physique et le bien-être dans une logique bienveillante et non stigmatisante. D'autre part, le programme « Joue pour ta santé » est co-construit avec la communauté éducative et vise le développement des compétences psychosociales des enfants, avec un focus sur les déterminants de santé en matière d'alimentation et d'activité physique. À Strasbourg, 14,3% des enfants scolarisés en grande section maternelle étaient en situation de surpoids ou d'obésité en 2018 (Observatoire Régional de Santé du Grand Est, La santé des élèves de GSM de la ville de Strasbourg) avec une disparité dans les quartiers dits « populaires », 18,8%, par rapport aux autres quartiers 6,6%.

C'est dans ce contexte que la ville de Strasbourg, en lien avec les actions inscrites dans son contrat local de santé III, a confié à la Maison Sport Santé la mise en place de ce projet de prévention primaire dans les écoles.
Objectifs
Réalisation d'un diagnostic nutritionnel en 2022 pour :
  • Identifier les demandes en matière de nutrition des enfants scolarisés,
  • Identifier les besoins en matière de nutrition des familles perçus par les parents d'élèves, les équipes éducatives et partenaires associatifs locaux,
  • Identifier des pistes d'action envisageables en matière de nutrition.

A partir des résultats du diagnostic, mettre en place les actions du programme Joue pour ta santé pour :
  • Renforcer les comportements favorables à la santé des enfants scolarisés dans les écoles des quartiers prioritaires de la ville de Strasbourg en matière de nutrition,
  • Renforcer l'offre nutritionnelle à destination des enfants et des parents du territoire,
  • Fédérer les acteurs de la nutrition du territoire,
  • Mettre en oeuvre un plan d'action avec des interventions en présentiel et un programme ludique numérique.
Joue pour ta santé ! Action de prévention primaire dans les écoles de Strasbourg
Joue pour ta santé ! Action de prévention primaire dans les écoles de Strasbourg
Joue pour ta santé ! Action de prévention primaire dans les écoles de Strasbourg
Joue pour ta santé ! Action de prévention primaire dans les écoles de Strasbourg
Description

Le programme Joue pour ta santé a été conçu pour proposer aux enfants des activités ludiques, pédagogiques et innovantes en les invitant à adopter des habitudes favorables à la santé, notamment en matière d'activité physique et d'alimentation. La Maison Sport Santé de Strasbourg s'est fixé pour ambition de réduire les inégalités de santé, et ce dès le plus jeune âge.
Le projet s'appuie sur un diagnostic de nutrition réalisé avec l'Ireps Grand Est en 2022 auprès de 7 écoles élémentaires situées dans des quartiers prioritaires de la ville de Strasbourg.  Des focus groupes, entretiens individuels et questionnaires en ligne ont été menés auprès des enfants en classes de CE2, CM1 et CM2, des parents, des partenaires associatifs locaux et des équipes éducatives. Au total, 195 enfants, 15 parents, 27 partenaires locaux et 23 professionnels d'éducation ont été interrogés. 9 sites de restauration scolaire ont aussi été sélectionnés pour mener des observations de la pause méridienne.
Les entretiens et le questionnaire en ligne ont permis d'interroger plusieurs dimensions autour de la nutrition : représentations de la nutrition, intérêt des enfants pour l'alimentation et l'activité physique, comportements nutritionnels des familles, offre nutritionnelle présente dans le quartier, activité physique pratiquée à l'école et en dehors, activités réalisées à l'école sur le thème de l'alimentation, repas pris à la cantine / à la maison, relations à l'école et climat scolaire, liens avec l'école / relations de partenariat, regard sur l'école et le périscolaire.
Cette première phase de diagnostic a permis de mettre en exergue divers constats :

  • Une offre nutritionnelle limitée et mal connue des familles ;
  •  Un accès géographique compliqué à l'offre nutritionnelle accentuée par l'isolement de certains quartiers ;
  • Une accessibilité financière qui limite l'accès à la pratique d'activité physique et à une alimentation de qualité ;
  • Des représentations et des sentiments d'insécurité au sein de certains quartiers qui impactent les activités nutritionnelles ;
  • Une offre nutritionnelle inégale selon les écoles ;
  • Des politiques d'établissements divergentes en matière de nutrition ;
  • Des lieux de pratique d'activité physique plus ou moins adaptés selon les écoles ;
  • Une offre alimentaire plus ou moins critiquée selon les sites de restauration scolaire ;
  • Des déplacements plus ou moins longs pour se rendre sur les sites de restauration scolaire.
Cette phase d'évaluation a également permis de constater que les recommandations du PNNS étaient bien connues des enfants et des parents mais qu'il était compliqué pour eux de se les approprier et de les appliquer au quotidien.
Suite à ces rencontres, les professionnels ont été plusieurs à manifester de l'inquiétude quant aux capacités physiques des enfants, en baisse selon leurs constats et observations. Ainsi, des tests de forme ont été réalisés en partenariat avec le  CDA 67 (Comité Départemental d'Athlétisme du Bas-Rhin) auprès de 736 enfants de classes de CP et de CM2. Divers tests ludiques ont été menés pour tester les capacités d'endurance, de vitesse, de force, de coordination et de souplesse des enfants. Par exemple, un jeu de saut à la marelle a été mis en place pour tester les capacités de coordination, un atelier de saut sans élan pour tester les capacités de force, …
Les professionnels ont constaté que le niveau de condition de physique était faible pour plus de la moitié des élèves des classes de CP et de CM2, 55% des filles et 57% des garçons âgés de 10 ans avaient un quotient de forme en-dessous de 60%. 41,5% des filles de cet âge étaient en situation de surpoids ou d'obésité, c'est 37,5% pour les garçons. Parmi ces enfants, 30% des filles et 48% des garçons sont licenciés.
Ces chiffres ont mis en lumière l'importance d'avoir un projet de prévention efficace qui lie activité physique et alimentation. De plus, il est important que les parents puissent être intégrés dans le dispositif afin de leur procurer le pouvoir d'agir. Le CDA 67 a veillé, lors de ces interventions, à faire le lien avec les associations sportives des quartiers pour encourager les enfants à pratiquer une activité physique régulière. Le diagnostic a permis également d'identifier les leviers d'actions mobilisables lors de la mise en place du projet Joue pour ta santé pour accompagner les enfants et les familles vers des habitudes de vie plus favorables à la santé. Par exemple, l'Éducation Nationale, a lancé à la rentrée 2020 dans le cadre des mesures d'héritage de Paris 2024, le programme "30 minutes d'activité physique quotidienne" depuis septembre 2022 dans les 36 250 écoles primaires du pays.

A partir des résultats de ce diagnostic et d'une première phase expérimentale, le programme Joue pour ta santé a été déployé pendant l'année scolaire 2022/2023 auprès des élèves de CM2. Pour les plus jeunes, les équipes éducatives ont évoqué le besoin de se concentrer davantage sur les apprentissages scolaires pour rattraper le « retard » du aux différentes périodes de confinement sur les années scolaires précédentes. Pour chaque classe, 6 ateliers d'une heure répartis en 3 après-midi ont été mis en place. Les professionnels de santé animent des activités ludiques et interactives avec les enfants sur différentes thématiques, dont :  
  • Les 5 sens avec dégustations - atelier d'éducation au goût : Dégustations comparées permettant de prendre conscience de l'importance et du rôle des 5 sens dans les prises alimentaires, en particulier de la vue, qui influence les choix et les goûts avant même l'acte de manger. Un travail a été réalisé autour du marketing avec une initiation à la lecture d'étiquettes afin d'encourager le développement d'un esprit critique vis-à-vis des produits ultra-transformés notamment. 
  • Le sommeil : Différents aspects sont abordés lors de cet atelier, le rôle et les bienfaits du sommeil, les freins à un bon sommeil, les bons réflexes à mettre en place pour qu'il soit réparateur. A la fin de l'atelier, une séance de relaxation guidée est proposée aux enfants.
  • Le jeu de l'oie sportif : créé par les équipes de la Maison sport santé, jeu de société immersif à taille humaine permet aux enfants d'apprendre en bougeant grâce à plus de 24 mini-jeux. Par le biais d'un plateau, d'un dé géant et d'une pointe de hasard, les écoliers s'affrontent en équipe à travers des jeux, des défis sportifs et des quizz. Cet atelier permet, dans un cadre ludique, de les sensibiliser sur l'importance et les bienfaits de l'activité physique au quotidien, mais également sur les méfaits liés à la sédentarité et à l'utilisation excessive des écrans
  • Pokesnack : cet outil, basé sur les cartes « Pokémon » a aussi été imaginé par les équipes de la Maison sport santé.  Les cartes attribuent des « pouvoirs » aux aliments : qualité des nutriments, quantité de sucre par portion, capacité à être rassasié, quantité d'emballage ou d'additifs et plaisir à la consommation. Cette vision des aliments permet d'aider à sortir de la dichotomie « bon au goût mais pas bon pour la santé ». Discours souvent véhiculé et dont on connaît les effets négatifs. L'objectif est de rassembler des cartes en équipe par le biais de mini-jeux et relais sportifs, associant l'équilibre nutritionnel du goûter à des notions d'écologie, d'ultra-transformation des aliments, de sensations alimentaires et de plaisir. Cette approche globale a pour vocation de renforcer la capacité à faire des choix éclairés en matière d'alimentation.
Deux autres ateliers abordent les sujets du harcèlement scolaire et des peurs.

L'ensemble des ateliers étaient animés en présence de l'enseignant par les professionnels de la Maison Sport Santé de Strasbourg (diététicienne, psychologue, éducateur sportif) impliqués dans le programme PRECCOSS. Les équipes ont donc toutes les compétences requises pour mener ces ateliers de prévention primaire.
Freins et leviers de l'action
  • Participation de la communauté éducative
  • Financements pérennes sur 5 ans dans le cadre du PAT et du CLS
  • Aborder le sujet de la santé peut faire peur aux populations. La multiplication des actions d’éducation à la santé permet, petit à petit, de déconstruire les sujets de santé auprès des enfants et donc des familles en introduisant la santé dans leur quotidien. La communication est donc très importante, la Maison Sport Santé veille à mettre en avant les aspects conviviaux et éducatifs des temps d’échanges et des ateliers proposés pour donner envie aux familles de participer.
  • Enseignants et équipes pédagogiques sursollicités dans les QPV sur des sujets multiples
  • Difficile mobilisation des parents
  • Environnement socio-économique : offre d’activité physique limitée dans certains quartiers, situation de précarité alimentaire dans certaines familles
  • Eléments de communication : Rapports, bilans, site internet de la Maison Sport Santé de Strasbourg. Flyers et résumé présentant le programme "Joue pour ta santé"
  • Partenaires : Rectorat de Strasbourg au travers de l’action CAAPS (Conseils & Accompagnement pour Agir en Promotion de la Santé en faveur des jeunes) – Education nationale qui permet le lien avec les classes – services de la ville (santé, éducation, sport, santé scolaire et lien avec les infirmières scolaires)
  • Financeurs : ARS Grand Est– Territoires de Santé de Demain – DRAAF Grand Est
    Budget total sur 5 ans : 500 000€
  • Financement : + de 100 000 €

  • Outils et moyens :

    Coordination du projet et création de l'application : 1 cheffe de projet à temps plein de la Maison sport santé. Première année, en charge de la coordination du diagnostic puis en charge de la pérennisation et de l'évolution des actions mise en places, pour 2023/2024 mobilisation du temps de travail pour suivre et déployer le projet dans d'autres écoles
    Ateliers : équipe pluridisciplinaire composée d'une diététicienne-nutritionniste, d'une  éducatrice sportive, d'une psychologue, d'une infirmière et d'un médecin référent impliqués dans le dispositif PRECCOSS.
    Outils : Documents réalisés par les professionnels intervenants : jeux, supports numériques, documents remis en fin d'intervention.

  • Indicateurs d'évaluation : Nombre de bénéficiaires – Nombre d'ateliers réalisés et de temps de rencontre avec les parents – Satisfaction des élèves, des parents  et des enseignants – Evolution des connaissances de enfants
  • Résultats :
    Année scolaire 2022/2023 :
    • 155 enfants touchés de 7 classes de CM2 dans 7 écoles
    • 42 ateliers d'une heure au total – 6 ateliers par classe
    • 1 ateliers cuisine mutualisé à 2 écoles, présence de 3 parents
    • 2 cafés des parents12 parents par rencontre
    • Satisfaction des enfants : 94% sont satisfaits ou très satisfaits des ateliers, 90% estiment avoir appris quelque chose, la plupart des enfants souhaiterait avoir plus d'activités de ce type à l'école.

    Evolution des connaissances des enfants :
    •  Atelier sur les 5 sens : Le nombre d'enfants qui ne retrouve aucun sens a diminué, ils étaient 54 % avant l'ateliers et sont 46 % après nos ateliers. Le nombre d'enfants qui arrivent à citer les 5 sens a plus que doublé.
       
    • Atelier sur le sommeil : Le pourcentage d'enfants connaissant le temps de sommeil nécessaires pour un enfant de leur âge a significativement augmenté (45% avant l'atelier et 63% après, soit une augmentation de 18 points). Les élèves ont intégré de nouvelles notions sur le sommeil, par exemple le nombre d'enfants faisant le lien entre un sommeil de qualité et une meilleure santé a doublé. Les liens entre sécrétion d'hormones et sommeil sont aussi mieux connus. Les « ennemis » du sommeil sont connus en plus grand nombre après l'intervention (se coucher tard, consommer des boissons gazeuses, température corporelle élevée, …). Les enfants avaient déjà une bonne connaissance concernant l'impact négatif des écrans sur la qualité du sommeil.
       
    • Ateliers abordant les notions de l'activité physique : Grâce aux interventions, plus d'enfants connaissent la recommandation du PNNS pour le temps de pratique quotidien d'activité physique conseillé. Les enfants ont mieux intégré la diversité d'activités physiques qu'il est possible de pratiquer dans leur quotidien.

    L'équipe de Joue pour ta santé a constaté une amélioration globale des connaissances par rapport aux questions qui ont été posées. Les interventions ont donc eu un impact auprès des enfants, elles ont permis de développer de nouveaux savoirs sur les thématiques abordées et ouvre le champ des possibles dans leurs habitudes nutritionnelles et comportementales. Il est cependant important de prendre en considération certains biais dans les réponses (compréhension de certaines questions, présence des enfants dans les ateliers, hasard des bonnes réponses, …). Les cafés rencontres avec les parents, qui seront couplés à une application numérique, permettent également de les sensibiliser et de donner le pouvoir d'agir aux familles en leur apportant à la fois des connaissances et de nouvelles compétences afin de faire évoluer les pratiques.

    Satisfaction des enseignants : 100% des enseignants sont satisfaits (dont 71% très satisfaits) du programme Joue pour ta santé. Ils ont tous estimé que le niveau des ateliers et les thématiques abordées étaient adaptés aux enfants, que le temps d'intervention était adéquat : « Merci beaucoup pour la richesse de ce qui a été proposé car c'était en lien avec nos élèves et les intervenants étaient à l'écoute de nos besoins. »
    Les ateliers leur ont permis de découvrir leurs élèves sous un nouvel angle et de varier les sujets abordés en classe. Ils sont intéressés pour être formés sur ces thématiques d'éducation à la santé, cependant il est compliqué de concilier une formation supplémentaire avec le temps dont ils disposent : « Je comprends la volonté de formation pour rendre les enseignants plus autonomes. Cependant, […] Le soutien d'intervenants extérieurs compétents, nombreux et pertinents dans leur approche a été un bol d'air frais très appréciable. Cette prise de recul est devenue rarissime car on attend de nous qu'on gère un peu tout. »
    Il n'y a pas eu de formation de enseignants en 2022/2023 car les plans de formation de l'éducation nationale étaient déjà construits avec d'autres thématiques.

    Satisfaction des parents : 100% des parents ayant assisté aux cafés des parents et à l'atelier culinaire étaient très satisfaits de ces temps de rencontre. Ils avaient tous l'envie et l'intention de mettre en place ce qu'ils avaient appris à la maison. Tous souhaiteraient avoir plus de temps de rencontres organisés pour échanger et développer leurs compétences et ainsi les intégrer dans leurs habitudes nutritionnelles.
  • Reproductibilité : Grâce aux retours positifs des évaluations de satisfaction, la Maison Sport Santé va reconduire le programme pour l'année scolaire 2023/2024. L'objectif était de pouvoir ouvrir les interventions à plus de classes avec des moyens identiques, le programme a donc été modifié, afin de pouvoir répondre aux retours des classes de la meilleure manière. Ainsi, 4 ateliers seront proposés à chaque classe, regroupés en deux après-midi. Un premier atelier introductif permettra de comprendre ce qu'est la santé, et en découvrir ses déterminants. Les enseignants auront ensuite la possibilité de choisir parmi la liste des ateliers en fonction de leur programme. Il est aussi prévu de proposer aux enseignants qui le souhaitent une formation à l'éducation à la santé. Deux modules de 3h sont prévus, en complément des interventions des professionnels dans leur classe. Le but est de pouvoir donner aux enseignants les clés leur permettant de construire un projet d'éducation aux habitudes de vie favorables à la santé pour leur classe Cette formation sera mise en place par les équipes du dispositif CAAPS (Conseils & Accompagnement pour Agir en Promotion de la Santé en faveur des jeunes) du rectorat de Strasbourg, partenaire de l'action Joue pour ta Santé. Elle fait partie de leur plan de formation afin qu'elle puisse être incluse dans leur temps de travail.

    Afin de compléter les interventions auprès des enfants et d'accompagner les familles, la Maison Sport Santé  va proposer un outil numérique ludique et interactif qui permettra de promouvoir la santé. Il permettra de compléter les interventions réalisées par les professionnels dans les écoles afin de renforcer les messages véhiculés sur la thématique santé. Les parents et les enfants pourront s'informer et agir sur leur santé à leur rythme depuis leur foyer. Cette application permettra aux familles de partager ensemble des temps d'écran à but éducatif. L'application proposera par exemple des mini-jeux alliant recommandations PNNS et mode de vie. L'objectif est aussi de créer de l'émulation entre les familles strasbourgeoises. Pour lutter contre la sédentarité, il est prévu de faire bouger les parents et les enfants sous forme de défis intra ou inters familiaux qui donneront l'occasion de découvrir la ville tout en jouant et en se déplaçant ensemble. Des défis culinaires seront aussi organisés grâce à l'application.
     
    Pour le projet Joue pour ta santé, le double diagnostic (de nutrition, mené par l'IREPS sur l'offre existante et les besoins et de forme, par le CDA 67 sur les capacités physiques des enfants) a permis d'amorcer une phase de démarrage en prenant le temps de définir les besoins, les attentes et de construire un plan d'action en cohérence. Le diagnostic a aussi permis de mobiliser l'ensemble des parties prenantes et d'impliquer le plus tôt possible l'ensemble des partenaires et bénéficiaires de Joue pour ta santé. Ainsi, le groupe d'intervention permettant de faire vivre le projet est pleinement mobilisé dans la pérennisation du projet qui est en totale cohérence avec les besoins et attentes des enfants, des parents, des équipes pédagogiques et des professionnels de santé intervenants. Le fait de pouvoir s'appuyer sur les équipes pluridisciplinaires de PRECOSS pour intervenir pendant les ateliers facilite réellement leur mise en place. De plus, comme les professionnels ont l'habitude de travailler ensemble, cela permet d'harmoniser les messages et recommandations véhiculés. Pour reproduire un dispositif similaire il est donc important de pouvoir s'appuyer sur un réseau de professionnels compétents qui partagent une même culture nutrition-santé.
Autres projets
Le Défi sans écran Le défi sans écran, organisé pour les enfants scolarisés dans la ville de Grabels, permet d'inciter les familles à faire d'autres activités. Il est organisé dans une période où la ville met en place de nombreuses actions autour du PNNS.
Création d’un parcours de santé au travail Le Centre de Psychothérapie de Nancy a créé un parcours de santé autour de l'établissement pour ses salariés et ses patients. Un bel exemple pour inciter les salariés à bouger plus sur leur lieu de travail en modifiant leur environnement.
Les rendez-vous de l’alimentation à Strasbourg "Bien manger sans se ruiner" c'était le thème des rendez-vous de l'alimentation 2023 organisé par la ville de Strasbourg. Alimentation durable, saine et à petit budget avec le PAT du territoire et l'engagement de la ville dans le PNNS.
Remise en selle pour les seniors La ville de Colomiers organise, pour les seniors, des sessions pour qu'ils réapprennent à monter à vélo. Lutte contre l'isolement, la perte d'autonomie tout en incitant à la pratique d'activité physique.
Journée Epleumienne du sport et du handicap La ville de Saint-Apollinaire a organisé une journée pour promouvoir le handisport auprès de la population générale et changer le regard porté sur le handicap. De nombreuses activités autour du handisport et de l'activité physique adaptée ont été proposées.
C'est la règle ! Découvrez le projet mis en place à La Seyne-sur-Mer : une journée d'ateliers autour des recommandations du PNNS complétée par l'organisation d'un concours artistique dans les écoles
Sport et santé à la Rochelle Depuis 2021, la ville de La Rochelle met en place un dispositif pour renforcer et soutenir la prescription d'activité physique adaptée par les médecins pour les personnes ayant une pathologie chronique. Le but est aussi d'inclure dans ce dispositif les personnes en situation de vulnérabilité ou de précarité.
Réveil musculaire au Jardin du Chayran Le chantier d'insertion professionnelle du Jardin du Chayran de Millau met en place tous les matins des séances d'activité physique adaptée pour ses salariés. Cela permet de diminuer les accidents du travail et l'apparition de troubles musculosquelettiques liés à l'activité de ces salariés.
Millau, ville active du PNNS à l’école primaire Millau met en place des ateliers en nutrition dans les écoles primaires pour sensibiliser les élèves à une alimentation équilibrée et à la pratique d'activité physique régulière, cours de natation, découverte d'activité physiques autour du jeu, ateliers équilibre alimentaire, ...
Journée Bougeons et Cultivons-nous à Auch Chaque année, la ville d'Auch organise une journée ouverte à tous gratuitement pour sensibiliser la population à la prévention en nutrition. Des stands et activités sont accessibles toute la journée sur des thématiques autour de la nutrition santé.
Actions en nutrition dans les écoles d'Auch Afin de donner aux enfants d'Auch les bons réflexes d'une alimentation équilibrée et d'inciter à la pratique d'activité physique avant l'adolescence, la ville met en place des ateliers nutrition à destination des classes de CM1 et CM2
Sport et santé au travail Les agents du départements du Gers ont la possibilité de profiter gratuitement de séances d'activités physiques dispensées par des coach du CDOS le temps de la pause méridienne.
Les rendez-vous sportifs des collèges du Gers Le département du Gers propose aux collèges gersois une action pour inciter les jeunes collégiens à s'inscrire dans des clubs sportifs pour augmenter la pratique d'activités physiques. En parallèle, le département accompagne les collèges dans l'amélioration de la qualité de la restauration scolaire.
Rendez-vous Nutri'santé La ville de Narbonne propose depuis des années des rendez-vous Nutri'santé sous forme de conférences, d'ateliers échanges, de rencontres, sur des thématiques de nutrition et de santé. Depuis 2021, la maison de la nutrition de la ville propose ces rendez-vous en format vidéo.
Vivons en forme dans les écoles de Narbonne Engagée depuis des années dans la prévention de l'obésité chez l'enfant par des actions d'éducation et de prévention en nutrition, la ville de Narbonne met en place diverses actions dans les écoles.
Cuisiner fait-maison pour les écoles de Le Palais sur Vienne La cuisine centrale de Le Palais sur Vienne cuisine fait-maison les repas pour les restaurants scolaires afin d'améliorer la qualité. Cette démarche s'inscrit dans un projet global d'éducation et de sensibilisation des enfants à la nutrition.
Food Festival – La Duchère dans l’assiette Le quartier lyonnais de La Duchère a organisé en 2018 un temps fort dédié à la thématique de l'alimentation sous la forme d'un festival où différentes animations sur un mois ont été proposées aux habitants
Forum Nutrition santé à Offemont Chaque année, la commune d'Offemont organise un forum autour de la nutrition et de la santé à destination des enfants des écoles de la commune. De nombreux ateliers autour de ces thématiques y sont animés par un réseau de partenaires.
Application enform@Lyon L'application lyonnaise qui connecte la ville à vos baskets. La ville de Lyon a développé une application pour rendre la pratique de l'activité physique accessible à tous, n'importe où et n'importe quand. L'application guide l'utilisateur sur une multitude de parcours de différents niveaux sportifs, dont certains sont accessibles aux personnes à mobilité réduite, grâce à différentes fonctionnalités.
Manger bouger pour mieux grandir en Cerdagne-Capcir Les communautés de communes Pyrénées Cerdagne et Catalanes ont mis en place dans 6 crèches du territoire le programme "Manger bouger pour mieux grandir" auprès des tout petits. Trois volets y sont développés, alimentation, activité physique et formation des professionnels du secteur grâce à la mise en place d'atelier en partenariat avec des associations locales.
Manger bouger pour bien vieillir Les communautés de communes Pyrénées Cerdagne et Catalanes ont mis en place le programme "Manger bouger pour mieux vieillir" à destination des seniors. La nutrition de cette population est abordée autour d'ateliers alimentation et de séances d'activité physiques pour améliorer leur santé tout en luttant contre l'isolement.
Bougez sur ordonnance La ville de Rochefort-du-Gard a mise en place depuis 2018 le programme Bougez sur Ordonnance. Ce programme fait partie d'un dispositif régional mis en place à la DRJSCS de l'Occitanie. Des ateliers d'activités physiques sont proposés à des personnes en ALD et aux séniors afin de le permettre de reprendre sport et de lutter contre la sédentarité.
Randonnée et sport d'orientation à Rochefort-du-Gard En partenariat avec 8 communes limitrophes, la ville de Rochefort-du-Gard a développé des sentiers de randonnées balisés avec des parcours de courses d'orientation pour mettre à la portée de tous la pratique de la randonnée sécurisée et autonome.
Défi podomètre Pour lutter contre la sédentarité des agents et élus de la collectivité de commune, Rochefort-du-Gard met en place, chaque année, un défi podomètre pendant un mois. Le but, en équipe, réaliser un maximum de pas et battre les autres équipes.
Bouger pour grandir Pour lutter contre le surpoids et l'obésité chez les jeunes, la ville de Graulhet met en place gratuitement, en partenariat avec les associations sportives locales, des ateliers autour du sport, de la cuisine mais aussi des groupes de paroles avec les parents.
Tremplin santé à la communauté de communes Bastide de Lomagne Pour que la pratique de l'activité physique soit accessible à tous les habitants de la communauté de communes Bastide de Lomagne, des séances d'activité physique adaptée aux personnes atteintes de pathologies chroniques sont organisées chaque semaine dans plusieurs communes de la communauté.
Je goûte de tout La communauté de communes Bastide de Lomagne propose dans les crèches des ateliers culinaires, des promenades, des expositions photos,... pour sensibiliser les plus petits au goût, à la nature et impliquer leurs parents dans l'importance d'un bon équilibre alimentaire.
Les conseils de ma cantine L'objectif de la communauté de communes Bastide de Lomagne: faire de ses cantines un des lieux de références en matière d'équilibre alimentaire. Pour cela, plusieurs actions sont mises en place afin de proposer des temps d'activité physique, des menus équilibrés et de transmettre les messages du PNNS aux enfants.
Alimentation et vieillissement Ateliers cuisine et éducation nutritionnelle à destination des séniors permettant une activité conviviale tout en favorisant les échanges sociaux.
Petits plats petits budgets Phases de formation et d’ateliers cuisine pour sensibiliser les populations vulnérables à l’équilibre alimentaire dans un environnement de convivialité visant à lutter contre l’isolement social.
Consultations diététiques Action de médecine préventive grâce à une prise en charge diététique par un diététicien des salariés du centre hospitalier de Béziers.
Formation diététique nutrition santé Apprentissage des recommandations du PNNS par les employés du centre hospitalier de Béziers pour répondre à une demande individuelle du personnel et participer à l’acquisition de compétences dans l’accompagnement patient.
Communication incitative L'ARS Bourgogne Franche-Comté a mis en place des actions de communication pour inciter les agents à bouger plus tout en communiquant sur la signatures des chartes du PNNS aux visiteurs.
Ateliers diététiques Ateliers diététiques sur la thématique du petit déjeuner à la demande des agents de l’ARS Bourgogne Franche-Comté
Le Good Food Game Jeu d’équipe entre salariés qui promeut une alimentation équilibrée, une sédentarité limitée et valorise la consommation à faible impact écologique
Vital Seniors Des activités de prévention variées proposées aux séniors pour améliorer leur qualité de vie par la prévention santé et le lien social.
Du pinceau à la fourchette Programme mêlant activité cuisine et expression artistique pour proposer un programme d’activités de plusieurs semaines autour de l’alimentation.