Ateliers promotion d’une alimentation équilibrée à faible coût

Organisme porteur du projet
Communauté de communes Grand Auch cœur de Gascogne
1 Rue Darwin
32000 Auch
LEFEVRE Nadège
CIAS - Pôle action sociale et solidarité - Intervenante sociale
05 62 60 61 40
nadege.lefevre@cias.grand-auch.fr
Thème
  • Alimentation
Périmètre du projet
  • Etablissements d'accueil du public sans hébergement à vocation sociale
Couverture géographique
  • Métropole
Période du projet
  • 2021
Population ciblée
  • Personnes en situation de précarité ou de vulnérabilité
  • Personnes immigrées
  • Personnes en situation de handicap
Ages
  • Tous
Sexe
  • Les deux
Nombre de bénéficiaires
  • 23 participants représentants 13 foyers différents
Type d'activité
  • Communication
  • Information / Sensibilisation
  • Education / Accompagnement / Prise en charge
Contexte
L'épicerie sociale est un dispositif d'insertion destiné à des ménages résidant sur la Communauté d'Agglomération du Grand Auch Coeur de Gascogne présentant des difficultés sociales et/ou financières. Ce dispositif est porté par le Pôle Action Sociale et Solidarité du Centre Intercommunal d'Action Sociale (CIAS) du Grand Auch Coeur de Gascogne. Depuis plusieurs années, les professionnels ont développé une action globale de prévention dans le domaine de la nutrition-santé en réponse à différents constats :
  • une prévalence des pathologies à dimension nutritionnelle (diabète, maladies cardio-vasculaire, obésité, ...)
  • une grande diversité de situations de précarité alimentaire
  • une situation d'isolement des personnes, qui a été accentuée par la crise sanitaire liée au Covid-19
  • une absence de notion de plaisir autour des repas
  • peu ou pas de transmission intra familiale des pratiques culinaires
  • une méconnaissance de certains produits vendus au sein de l'épicerie sociale 
  • une faible consommation des fruits et légumes proposés
L'épicerie sociale est dotée d'une cuisine. Le but de l'action est donc d'utiliser ces locaux pour créer des ateliers collectifs culinaire et répondre aux problématiques rencontrées par le public en situation de précarité.
Objectifs
  • Restaurer des repères autour de la notion de repas (repas partagé)
  • Accompagner le public vers des actions partenariales thématiques
  • Lutter contre l'isolement social des personnes et favoriser les échanges
  • Favoriser une alimentation favorable à la santé en lien avec les exigences budgétaires des personnes 
  • Améliorer l'utilisation des aliments à travers des techniques culinaires de base et ainsi valoriser l'aspect économique et nutritionnel des denrées
  • Valoriser les connaissances et savoir-faire des personnes en utilisant comme support les ateliers cuisine
  • Encourager la pratique d'une activité physique à tout âge
 
    Ateliers promotion d’une alimentation équilibrée à faible coût
    Ateliers promotion d’une alimentation équilibrée à faible coût
    Ateliers promotion d’une alimentation équilibrée à faible coût
    Ateliers promotion d’une alimentation équilibrée à faible coût
    Ateliers promotion d’une alimentation équilibrée à faible coût
    Description
    Le dispositif d'aide alimentaire à caractère régulier du CIAS d'Auch met en place des ateliers collectifs culinaires où participants et professionnels cuisinent ensemble puis partagent le repas. Ces ateliers sont un moyen de créer du lien social autour de la cuisine et de l'acte alimentaire donc de lutter contre les situations d'isolement, phénomène accentué par la crise sanitaire lié au Covid-19. C'est aussi l'occasion d'améliorer les connaissances culinaires et nutritionnelles. Les participants sont des personnes qui bénéficient d'un accompagnement par le CIAS (aide alimentaire ou autre).
    Les locaux du CIAS accueillent une épicerie sociale où les personnes accompagnées peuvent faire leurs courses en s'acquittant d'une participation comprise entre 10% et 30%. L'approvisionnement provient de différentes sources : Banque Alimentaire du Gers, circuit de la grande distribution, un producteur d'oeufs fermiers.  L'épicerie tend à développer un approvisionnement en circuits courts et durables. Les actions de l'épicerie sociale s'inscrivent dans le Projet Alimentaire de Territoire. Ainsi, les équipes construisent les recettes des ateliers à partir des produits vendus dans l'épicerie. Cela permet aux participants de pouvoir reproduire les recettes chez eux facilement.
    Tout le monde cuisine puis mange ce qui a été cuisiné ensemble à la fin de l'atelier. En fonction du profil des participants, les intervenants sociaux adaptent le contenu de l'atelier. 
    A chaque fin d'atelier, les personnes repartent avec un livre des recettes cuisinées pendant l'atelier. Le livret est conçu par un agent socio-administratif. Il est adapté pour des personnes avec des difficultés de lecture ou étant allophones (illustrations, symboles, photos, ...) et contient aussi des informations sur le coût de revient par personne pour chaque plat et pour le menu complet. Les ateliers cuisine sont vecteurs de lien social, en effet, quelle que soit les origines, la culture, le vécu de chacun, la cuisine permet de rassembler et de partager. Ainsi, pendant les ateliers, tout le monde à la possibilité d'échanger, de partager ses connaissances, ses astuces, son expérience, ... Le but est que chaque participant puisse apporter quelque chose et que ce ne soit pas uniquement les professionnels qui transmettent leur savoir. 
    Plusieurs types d'ateliers existent et ont chacun des objectifs différents :
    • des ateliers collectifs « technique de bases », où l'objectif est d'apprendre à cuisiner des repas économiques et équilibrés à partir des denrées vendues à l'épicerie ou distribuées dans les colis gratuits
    • des ateliers collectifs participatifs de cuisine dits de « découverte ». Le menu est proposé et co-animé par un bénéficiaire. Cela permet de valoriser les connaissances et le savoir-faire des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité. C'est l'occasion pour elle de reprendre confiance et de créer du lien social avec les autres participants. C'est aussi un moment d'échange multiculturel autour de recettes venues d'autres pays qui sont adaptées avec les produits présents dans l'épicerie sociale. 
    • des ateliers parents / enfants pour répondre aux besoins et envies des plus jeunes et favoriser les liens intra familiaux. Par exemple, une recette de gâteau au chocolat à base de courgettes, permettant de faire découvrir un autre mode de consommation des légumes a été confectionnée lors d'un atelier.

    Les ateliers collectifs ont lieu 1 à 2 fois par mois dans la cuisine pédagogique du CIAS qui est équipée pour ce type d'activité. Ils ont lieu le mercredi pour les ateliers parents / enfants et le jeudi pour les adultes. Ils démarrent le matin à partir de 9h30 avec un temps d'accueil. Ils se finissent vers 14 heure, une fois que le repas a été partagé. Ils sont accessibles gratuitement sur inscription mais le nombre de participants est limité à 15 personnes. Certains d'entre eux sont dédiés à une thématique précise, par exemple, un atelier dédié à la consommation des glucides a été développé, ou encore un atelier dédié à la consommation des protéines végétales, qui ont un avantage en termes de coût par rapport aux protéines animales tout en ayant des atouts nutritionnels. Un autre atelier aborde aussi comment réutiliser les restes de son réfrigérateur. 
    En fonction du type d'atelier, le Pôle Action Sociale et Solidarité du CIAS peut faire appel à une diététicienne pour véhiculer des messages plus précis en termes d'équilibre alimentaire (exemple : portions en fonction de l'âge et de l'activité physique des participants). Les ateliers peuvent être coconstruits avec les participants selon leurs envies et leurs besoins.
    Le moment de partage du repas est également un support pour véhiculer des messages de prévention plus large autour de la santé (interventions de la CPAM, du planning familial, d'infirmiers de Gers Solidaire, ...)
    Un accompagnement aux achats dans les grandes surfaces peut aussi être proposé (lecture des étiquettes, repérage des emplacements des produits, conseils en matière d'achats). L'objectif étant d'amener l'usager à devenir un consommateur averti en évitant les pièges à la consommation.

    Les professionnels sont aussi formés de manière continue pour réaliser ces ateliers et véhiculer des messages de prévention en nutrition. Dernièrement, ils ont été formés sur les équivalences entre protéines d'origine animale et végétale. Ils profitent également de l'expérience acquises puisque ces ateliers sont menés depuis de nombreuses années. 
    En parallèle des ateliers, les personnes accompagnées par le CIAS sont incitées à pratiquer de l'activité physique lors d'ateliers encadrés par des éducateurs sportifs de la ville d'Auch. Ces séances s'inscrivent dans un projet « Evad'sport » qui a pour objectif de sensibiliser les publics en situation de précarité aux bienfaits d'une pratique d'activité physique au quotidien, afin de permettre à ces personnes de se sentir mieux dans leur corps et de pouvoir s'évader de leur quotidien. 
    Des sorties collectives sont aussi organisées chez des producteurs locaux et bio pour voir et comprendre la production des fruits et légumes, découvrir le travail de maraîcher et favoriser les échanges entre le producteur et les bénéficiaires. Ainsi, les équipes ont organisé une visite de la ferme de Canopée sur ½ journée avec le partage d'un goûter. Chaque foyer est reparti avec un panier de légumes biologiques produits sur l'exploitation d'une valeur de 20 euros.
    Freins et leviers de l'action
    • Mise à disposition du livret recettes – Permet d’inciter les personnes à reproduire les recettes à la maison
    • Recettes élaborées à partir des produits vendus par l’épicerie sociale ou distribués dans les colis alimentaires
    • Démarche participative des personnes – co-construction et coanimation des ateliers – Repas partagé
    • Ateliers cuisines remis en lien avec le projet Evad’sport pour agir aussi sur le volet activité physique
    • Mise à disposition d’une cuisine pédagogique adaptée
    • Impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 – Taux d’inscription plus faible pour respecter les geste barrières
    • Forte influence du marketing alimentaire sur le comportement d’achat et de consommation – Difficulté de déconstruire ces comportements sur une durée d’intervention courte terme
    • Très grande diversité des situations de précarité alimentaire – Demande une grande capacité d’adaptation à chaque participants (selon ses ressources, ses difficultés, ... )
    • Eléments de communication : Bilan
    • Partenaires : Banque alimentaire du Gers - Partenaires prescripteurs
    • Financeurs : SAF-ANDES (Solidarité Alimentaire France – Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires) – ARS Occitanie - Conseil Départemental du Gers
    • Financement : 1 000 - 4 999 €

    • Outils et moyens : Livret de recettes – Cuisine pédagogique du CIAS
    • Indicateurs d'évaluation : Satisfaction des participants – Situation d'isolement – Taux d'inscription et de participation – Nombre d'ateliers effectués par an
    • Résultats : Il est difficile d'avoir, pour ce type d'action, des résultats objectivables concernant les changements de comportements alimentaires et les impacts sur l'état de santé des bénéficiaires.  En effet, les interventions s'inscrivent sur une période de 2 à 6 mois alors que l'évolution des comportements demande du temps.
      Les personnes verbalisent les impacts sur le court terme, les recettes sont reproduites et appropriées par les participants. Les ateliers redonnent l'envie de cuisiner et apportent de nouvelles compétences et connaissances nutritionnelles et culinaires. Pour les familles, ils permettent de redonner un rythme autour des repas et redonnent l'envie de « se mettre à table ». Certains parents témoignent que leurs enfants mangent plus facilement des légumes
      L'équipe du Pôle Action Sociale et Solidarité constate également une diminution des situations d'isolement à la suite de la participation aux ateliers.  Une dynamique de groupe et des liens entre les personnes participant aux ateliers par les échanges sont créés. L'ensemble des participants sont très satisfaits de leur participation aux ateliers culinaires, que ce soit sur le plan des activités, de l'accompagnement proposé et des informations apportée,. Tout le monde prend du plaisir à échanger et à partager le temps des ateliers.
      En 2021, ont eu lieu :
      • 4 ateliers collectifs « techniques de bases »
      • 1 atelier collectif participatif de « découverte »
      Pour chaque atelier, un livret de recettes a été remis aux participants. En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, l'ensemble des ateliers initialement prévus n'ont pas eu lieu.
    • Reproductibilité : A condition d'avoir un lieu approprié pour réaliser ce type d'atelier, cette action est totalement reproductible. Il est important d'adapter les recettes aux besoins et difficultés des participants. En proposant des recettes reproductibles à la maison facilement, l'impact des ateliers sur les comportements est maximisé
      Afin de motiver les personnes à participer, l'équipe communique sur les aspects conviviaux, de temps de partage et moins sur les aspects d'équilibre alimentaire, qui ne sont pas nécessairement la priorité des publics.  
      Pendant les ateliers, il est important que tout le monde participe, que ce soit pour cuisiner, mettre la table, faire la vaisselle, ... Cela permet de créer du lien, d'amener de la convivialité et d'éviter une verticalité dans la manière dont les informations données. Ainsi, les participants reviennent. 
      Pour aller plus loin, le Pôle Action Sociale et Solidarité du CIAS d'Auch souhaiterait pourvoir mieux prendre en compte les habitudes alimentaires des personnes liées à leurs origines. Par exemple, dans certaines cultures, la viande est un produit incontournable. Les ateliers cuisines sont donc l'occasion de déconstruire certaines habitudes. 
      A Auch, pour lancer les inscriptions, les animateurs s'appuient sur des groupes de personnes moteurs pour véhiculer les informations via le bouche-à-oreille. Ces personnes sont aussi le pilier de la fidélisation et permettent d'assurer l'assiduité des autres participants. En effet, une participation très ponctuelle a beaucoup moins d'impact sur les comportements (alimentaire, social, ...) qu'une participation assidue tout au long de l'accompagnement par le Pôle Action Sociale et Solidarité.
    Autres projets
    Millau, ville active du PNNS à l’école primaire Millau met en place des ateliers en nutrition dans les écoles primaires pour sensibiliser les élèves à une alimentation équilibrée et à la pratique d'activité physique régulière, cours de natation, découverte d'activité physiques autour du jeu, ateliers équilibre alimentaire, ...
    Actions en nutrition dans les écoles d'Auch Afin de donner aux enfants d'Auch les bons réflexes d'une alimentation équilibrée et d'inciter à la pratique d'activité physique avant l'adolescence, la ville met en place des ateliers nutrition à destination des classes de CM1 et CM2
    Journée Bougeons et Cultivons-nous à Auch Chaque année, la ville d'Auch organise une journée ouverte à tous gratuitement pour sensibiliser la population à la prévention en nutrition. Des stands et activités sont accessibles toute la journée sur des thématiques autour de la nutrition santé.
    Les rendez-vous sportifs des collèges du Gers Le département du Gers propose aux collèges gersois une action pour inciter les jeunes collégiens à s'inscrire dans des clubs sportifs pour augmenter la pratique d'activités physiques. En parallèle, le département accompagne les collèges dans l'amélioration de la qualité de la restauration scolaire.
    Rendez-vous Nutri'santé La ville de Narbonne propose depuis des années des rendez-vous Nutri'santé sous forme de conférences, d'ateliers échanges, de rencontres, sur des thématiques de nutrition et de santé. Depuis 2021, la maison de la nutrition de la ville propose ces rendez-vous en format vidéo.
    Vivons en forme dans les écoles de Narbonne Engagée depuis des années dans la prévention de l'obésité chez l'enfant par des actions d'éducation et de prévention en nutrition, la ville de Narbonne met en place diverses actions dans les écoles.
    Cuisiner fait-maison pour les écoles de Le Palais sur Vienne La cuisine centrale de Le Palais sur Vienne cuisine fait-maison les repas pour les restaurants scolaires afin d'améliorer la qualité. Cette démarche s'inscrit dans un projet global d'éducation et de sensibilisation des enfants à la nutrition.
    Food Festival – La Duchère dans l’assiette Le quartier lyonnais de La Duchère a organisé en 2018 un temps fort dédié à la thématique de l'alimentation sous la forme d'un festival où différentes animations sur un mois ont été proposées aux habitants
    Forum Nutrition Santé à Offemont Chaque année, la commune d'Offemont organise un forum autour de la nutrition et de la santé à destination des enfants des écoles de la commune. De nombreux ateliers autour de ces thématiques y sont animés par un réseau de partenaires.
    Manger bouger pour mieux grandir en Cerdagne-Capcir Les communautés de communes Pyrénées Cerdagne et Catalanes ont mis en place dans 6 crèches du territoire le programme "Manger bouger pour mieux grandir" auprès des tout petits. Trois volets y sont développés, alimentation, activité physique et formation des professionnels du secteur grâce à la mise en place d'atelier en partenariat avec des associations locales.
    Manger bouger pour bien vieillir Les communautés de communes Pyrénées Cerdagne et Catalanes ont mis en place le programme "Manger bouger pour mieux vieillir" à destination des seniors. La nutrition de cette population est abordée autour d'ateliers alimentation et de séances d'activité physiques pour améliorer leur santé tout en luttant contre l'isolement.
    Bouger pour grandir Pour lutter contre le surpoids et l'obésité chez les jeunes, la ville de Graulhet met en place gratuitement, en partenariat avec les associations sportives locales, des ateliers autour du sport, de la cuisine mais aussi des groupes de paroles avec les parents.
    Je goûte de tout La communauté de communes Bastide de Lomagne propose dans les crèches des ateliers culinaires, des promenades, des expositions photos,... pour sensibiliser les plus petits au goût, à la nature et impliquer leurs parents dans l'importance d'un bon équilibre alimentaire.
    Les conseils de ma cantine L'objectif de la communauté de communes Bastide de Lomagne: faire de ses cantines un des lieux de références en matière d'équilibre alimentaire. Pour cela, plusieurs actions sont mises en place afin de proposer des temps d'activité physique, des menus équilibrés et de transmettre les messages du PNNS aux enfants.
    Tremplin santé à la communauté de communes Bastide de Lomagne Pour que la pratique de l'activité physique soit accessible à tous les habitants de la communauté de communes Bastide de Lomagne, des séances d'activité physique adaptée aux personnes atteintes de pathologies chroniques sont organisées chaque semaine dans plusieurs communes de la communauté.
    Alimentation et vieillissement Ateliers cuisine et éducation nutritionnelle à destination des séniors permettant une activité conviviale tout en favorisant les échanges sociaux.
    Petits plats petits budgets Phases de formation et d’ateliers cuisine pour sensibiliser les populations vulnérables à l’équilibre alimentaire dans un environnement de convivialité visant à lutter contre l’isolement social.
    Consultations diététiques Action de médecine préventive grâce à une prise en charge diététique par un diététicien des salariés du centre hospitalier de Béziers.
    Formation diététique nutrition santé Apprentissage des recommandations du PNNS par les employés du centre hospitalier de Béziers pour répondre à une demande individuelle du personnel et participer à l’acquisition de compétences dans l’accompagnement patient.
    Communication incitative L'ARS Bourgogne Franche-Comté a mis en place des actions de communication pour inciter les agents à bouger plus tout en communiquant sur la signatures des chartes du PNNS aux visiteurs.
    Ateliers diététiques Ateliers diététiques sur la thématique du petit déjeuner à la demande des agents de l’ARS Bourgogne Franche-Comté
    Take Care & Bwel ! Projet d'entreprise de niveau international pour inciter les salariés à prendre soin d'eux en particulier dans leur pratique d'activité physique et leur alimentation.
    Le Good Food Game Jeu d’équipe entre salariés qui promeut une alimentation équilibrée, une sédentarité limitée et valorise la consommation à faible impact écologique
    Récréafun Dispositif gratuit pour les familles afin d’inscrire l’activité sportive dans le temps scolaire quotidien.
    Vital Kids Cinq cycles d'activité physique proposés aux élèves en partenariat avec des associations communales. Un potager communal permet d'aborder l'origine des aliments et d'organiser des ateliers nutritionnels.
    Vital Seniors Des activités de prévention variées proposées aux séniors pour améliorer leur qualité de vie par la prévention santé et le lien social.
    Du pinceau à la fourchette Programme mêlant activité cuisine et expression artistique pour proposer un programme d’activités de plusieurs semaines autour de l’alimentation.