Vivons en forme dans les écoles de Narbonne

Organisme porteur du projet
Ville de Narbonne
Place de l'Hôtel de Ville
11100 Narbonne
BIASON Marie-Line
Chargée de projets nutrition santé
04 68 90 26 34
m.biason@mairie-narbonne.fr
Thème
  • Alimentation
Périmètre du projet
  • Etablissements d'éveil et d’enseignement
Couverture géographique
  • Commune
Période du projet
  • Année scolaire 2020-2021 – Programme reconduit tous les ans depuis 2009
Population ciblée
  • Population générale
  • Personnes en situation de précarité ou de vulnérabilité
Ages
  • 3-6 ans
  • 6-12 ans
Sexe
  • Les deux
Nombre de bénéficiaires
  • Entre 1500 et 2000 enfants par an des écoles de la ville
Type d'activité
  • Information / Sensibilisation
Contexte
Depuis 2009, la ville de Narbonne s'est engagée dans la charte « Ensemble prévenons l'obésité des enfants ». Cet engagement a été impulsé par le projet EPODE (Ensemble Prévenons l'Obésité des Enfants) dont la ville voisine de Béziers était ville pilote. De plus, madame Biason, chargée de projet nutrition santé de la ville de Narbonne, était auparavant engagée dans le programme LECODE (Luttons Ensemble Contre L'Obésité de Nos Enfants) de la ville de Port-la-Nouvelle.  
La ville de Narbonne, soutenue par les élus locaux, à souhaiter réaliser un état des lieux de l'obésité des enfants (dépistage, enquête épidémiologique) et faire de la prévention.  C'est dans ce cadre que l'action globale "Vivons en forme" dans les écoles a été déployée.
L'éducation nationale (inspecteurs, conseillers pédagogiques) ainsi que des médecins et infirmières scolaires ont été impliqués dans l'élaboration du programme.
Objectifs
L'objectif global est de promouvoir les saines habitudes de vie en matière de nutrition santé (alimentation et activités physiques) auprès des enfants mais aussi des publics prioritaires.
Plus spécifiquement, le programme Vivons en forme dans les écoles permet de lutter contre l'obésité infantile et de promouvoir la nutrition auprès des parents.
Au niveau opérationnel, l'objectif est d'intervenir dans le plus de classe possible. Les interventions sont prioritairement effectuées dans les écoles des quartiers prioritaires de la ville. Le but est de proposer des actions de qualités, pertinentes et nouvelles afin de toujours susciter l'engouement de la part des enseignants et des élèves.
Description
L'action Vivons en forme dans les écoles est déployée chaque année dans les écoles de la ville de Narbonne depuis 2009. Elle bénéficie donc d'une réputation solide auprès des enseignants. Les actions sont adaptées chaque année pour apporter du renouveau et éviter la monotonie. Les interventions proposées sont réalisées par un prestataire ou par la chargée de projet nutrition santé de la ville de Narbonne. Les enseignants apprécient ces actions « clés en main » qui permettent de varier les méthodes pédagogiques auprès des enfants. Les actions sont menées en priorités dans les écoles situées dans les quartiers prioritaires de la ville.

Durant l'année scolaire 2020-2021, trois actions principales ont été menées, la création et l'amélioration de potagers et vergers dans les écoles, la programmation de séances d'éducation nutritionnelle (power points interactifs, jeux, quizz, distribution de supports de communication) et d'éducation au goût. Avant la crise sanitaire liée à la Covid-19, des ateliers cuisines, une course entre les élèves et un spectacle dans une grande salle avaient lieu.

Education nutritionnelle : Spectacle « opération brocoli »
Cette représentation musico-julesvernesque, labellisée PNNS, traite sur le ton de l'humour l'histoire de l'alimentation et l'importance de l'équilibre alimentaire. Joué par la troupe Compagnie Minibus, les comédiens sont des scientifiques qui voyagent dans le temps pour étudier l'histoire de l'alimentation. Les thématiques des groupes alimentaires, qualité des aliments, du manger local sont abordées sur un ton comique, musical et interactif. Le spectacle est joué dans des petites salles afin de faciliter les interactions avec les enfants.
La troupe s'adapte aux demandes et besoins des écoles avec, par exemple, un spectacle qui peut plus ou moins aborder les aspects environnementaux de l'alimentation (gaspillage alimentaire, manger local, …) Avec la crise sanitaire, le spectacle n'a pas eu lieu dans une grande salle mais directement dans les salles de classes afin d'éviter le brassage des publics. Les sessions un peu plus courtes et beaucoup plus interactives avec les élèves ont permis d'organiser plus de séances dans une journée.


Séances d'éducation au goût dans les classes maternelles :
Ces séances sont menées par la chargée de projet nutrition santé de la ville de Narbonne formée à la méthodologie d'éducation au goût de la DRAAF (https://agriculture.gouv.fr/decouvrir-lalimentation-par-les-cinq-sens-les-classes-du-gout). Les enseignants ont également la possibilité de suivre cette formation afin d'animer eux-mêmes ce type d'action. Les séances, à destination des enfants en classe de maternelle, ont pour but d'éveiller au goût, à la curiosité en créant des expériences sensorielles. Un travail autour du vocabulaire alimentaire est aussi mené. La crise sanitaire a cependant limité les possibilités de dégustation. Pour combler cela, un conte autour des fruits et légumes « La potion ratée » a été lu aux enfants, un imagier a aussi été aussi utilisé pour illustrer la séance. Ce conte est tiré du livre 21 histoires de princesses, de fées, de lutins... des éditions Lito. Une sorcière doit réaliser une potion magique mais ne trouve pas les ingrédients classiques. Elle les remplace par des fruits et légumes qui donnent une super potion magique partagée avec ses amies sorcières. Ce conte permet donc d'aborder les bienfaits des fruits et légumes ainsi que l'aspect convivial du partage d'un repas auprès des enfants. Pour compléter, un livret « Bon appétit, Mikalou » est distribué aux enfants pour qu'ils puissent le ramener à la maison et permettre aux parents de poursuivre cette action d'éducation. Ce livret est réalisé par la mutualité française d'Occitanie. Il contient des histoires pour les jeunes enfants et vise à les sensibiliser de manière pédagogique et ludique à l'équilibre alimentaire et à la nécessité d'avoir une activité physique. Il est disponible gratuitement en téléchargement sur le site internet de la mutualité : https://occitanie.mutualite.fr/outils/bon-appetit-mikalou


Séances d'éducation nutritionnelle pour les classes élémentaires
Les élèves des classes de CE1 et CE2 ont été reçus au sein du laboratoire de cuisine de la maison de prévention santé de la ville de Narbonne. Le but de cette séance d'éducation nutritionnelle est de développer l'esprit critique des enfants et de comprendre ce qu'est un produit ultra transformé. Ils reproduisent les recettes de biscuits, boissons ou desserts industriels. Cette année, les élèves devaient reconstituer une boisson à l'orange industrielle.
Freins et leviers de l'action
  • Ancienneté du projet – expérience accumulée et réputation installée
  • Relation de confiance installée avec les équipes pédagogiques
  • Mobilisation des associations locales
  • Financement du matériel et du transport des élèves le cas échéant
  • Nombre de demandes trop grand - Impossible de satisfaire toutes les écoles sans la formation des enseignants et l’achat de matériel – Obligation de mettre en place un système de quota pour les sorties et les spectacles (turn-over réalisé, 1 classe par école, priorisation des écoles des quartiers prioritaires)
  • Activités modifiées ou non réalisées à cause des contraintes sanitaires liées au covid-19
  • Eléments de communication : Rapports - Implication de la ville dans les événements sportifs de fin d'année scolaire
  • Partenaires : Mairie de Narbonne - Education nationale - équipes pédagogiques - Réseau Gée Aude - Association grains d’art - acteur de la terre - EPOPS biodiversité - Jardinot (les cheminots)
  • Financeurs : Mairie de la ville de Narbonne – ARS Occitanie
  • Financement : 10 000 - 24 999 €

  • Outils et moyens : L'organisation du programme occupe un employé à mi-temps. Le budget alloué permet notamment de payer les intervenants et le transport des élèves pour les sorties.

    Pour les séances d'éducation au goût les outils suivants sont utilisés :
    - La malette « Mon petit legumady », de l'Interprofession des Fruits et Légumes frais (Interfel)
    - Conte « La potion ratée » tiré du livre 21 histoires de princesses, de fées, de lutins... des éditions Lito
    - Livret « Bon appétit, Mikalou » de la mutualité française d'Occitanie – Disponible en téléchargement sur cette page

    Autres :
    - Matériel de jardinage pour les ateliers potagers
    - Achats de fruits et légumes pour les séances d'éducation au goût
    - Achats de matières premières pour les recettes industrielles
    - Laboratoire de cuisine pour les recettes industrielles
    - Salle de spectacle pour la représentation théâtrale « Opération brocoli »
    - Goodies et collation pour l'opération de lancement du programme
  • Indicateurs d'évaluation : Nombre d'écoles participantes – Ratio nombre d'écoles bénéficiaires / nombre d'écoles en demande - Satisfaction des enseignants

    Auparavant, une évaluation de l'impact sur les comportements alimentaires été réalisée. Étant donné l'ancienneté du programme et la complexité de mise en oeuvre de ce type d'évaluation, celle-ci n'est plus réalisée.
  • Résultats :
    Ratio nb d'écoles bénéficiaires / nombre d'écoles en demande : 1
    Satisfaction des enseignants : moyenne de 9,1/10
    • 9/10 pour la documentation
    • 10/10 pour le spectacle
    • 9.3/10 pour l'éducation nutritionnelle
    • 10/10 pour l'éducation au goût
    • 7.7/10 pour le potager
  • Reproductibilité : Pour lancer ces actions auprès des enseignants et acquérir une réputation solide, il est important de proposer des actions pertinentes, de qualité et plutôt clés en main. Les enseignants apprécient le fait d'avoir des intervenants extérieurs. Ils peuvent ainsi s'appuyer pédagogiquement sur ces actions.
    A Narbonne, la mairie s'est d'abord impliquée dans les évènements préexistants pour gagner en visibilité auprès des bénéficiaires. Par exemple lors d'événements sportifs en fin d'année scolaire, la collation était auparavant offerte par une enseigne de fast-food. La mairie a donc proposé de s'occuper de celle-ci en offrant une collation saine. La ville de Narbonne s'est appuyée sur un réseau de professionnel solide pour parler des actions menées (conseillers pédagogiques, enseignants convaincus, diététiciennes, associations de professionnels, …)
    Pour reproduire ce type d'action dans une ville de taille similaire (50 000 habitants – 34 écoles pour 2000 élèves de la maternelle au CM2), une personne dédiée au moins à mi-temps est nécessaire pour l'organisation du projet.
    Les écoles situées dans les quartiers plutôt favorisés sont les plus faciles à toucher, notamment pour les classes où les enseignants sont motivés est disponible pour mettre en place ce type d'action. Un travail supplémentaire, effectué à plus long terme, de communication et de réseautage est nécessaire pour toucher les écoles des quartiers moins favorisés.
Autres projets
Les rendez-vous sportifs des collèges du Gers Le département du Gers propose aux collèges gersois une action pour inciter les jeunes collégiens à s'inscrire dans des clubs sportifs pour augmenter la pratique d'activités physiques. En parallèle, le département accompagne les collèges dans l'amélioration de la qualité de la restauration scolaire.
Rendez-vous Nutri'santé La ville de Narbonne propose depuis des années des rendez-vous Nutri'santé sous forme de conférences, d'ateliers échanges, de rencontres, sur des thématiques de nutrition et de santé. Depuis 2021, la maison de la nutrition de la ville propose ces rendez-vous en format vidéo.
Cuisiner fait-maison pour les écoles de Le Palais sur Vienne La cuisine centrale de Le Palais sur Vienne cuisine fait-maison les repas pour les restaurants scolaires afin d'améliorer la qualité. Cette démarche s'inscrit dans un projet global d'éducation et de sensibilisation des enfants à la nutrition.
Food Festival – La Duchère dans l’assiette Le quartier lyonnais de La Duchère a organisé en 2018 un temps fort dédié à la thématique de l'alimentation sous la forme d'un festival où différentes animations sur un mois ont été proposées aux habitants
Forum Nutrition Santé à Offemont Chaque année, la commune d'Offemont organise un forum autour de la nutrition et de la santé à destination des enfants des écoles de la commune. De nombreux ateliers autour de ces thématiques y sont animés par un réseau de partenaires.
Manger bouger pour mieux grandir en Cerdagne-Capcir Les communautés de communes Pyrénées Cerdagne et Catalanes ont mis en place dans 6 crèches du territoire le programme "Manger bouger pour mieux grandir" auprès des tout petits. Trois volets y sont développés, alimentation, activité physique et formation des professionnels du secteur grâce à la mise en place d'atelier en partenariat avec des associations locales.
Manger bouger pour bien vieillir Les communautés de communes Pyrénées Cerdagne et Catalanes ont mis en place le programme "Manger bouger pour mieux vieillir" à destination des seniors. La nutrition de cette population est abordée autour d'ateliers alimentation et de séances d'activité physiques pour améliorer leur santé tout en luttant contre l'isolement.
Bouger pour grandir Pour lutter contre le surpoids et l'obésité chez les jeunes, la ville de Graulhet met en place gratuitement, en partenariat avec les associations sportives locales, des ateliers autour du sport, de la cuisine mais aussi des groupes de paroles avec les parents.
Je goûte de tout La communauté de communes Bastide de Lomagne propose dans les crèches des ateliers culinaires, des promenades, des expositions photos,... pour sensibiliser les plus petits au goût, à la nature et impliquer leurs parents dans l'importance d'un bon équilibre alimentaire.
Les conseils de ma cantine L'objectif de la communauté de communes Bastide de Lomagne: faire de ses cantines un des lieux de références en matière d'équilibre alimentaire. Pour cela, plusieurs actions sont mises en place afin de proposer des temps d'activité physique, des menus équilibrés et de transmettre les messages du PNNS aux enfants.
Tremplin santé à la communauté de communes Bastide de Lomagne Pour que la pratique de l'activité physique soit accessible à tous les habitants de la communauté de communes Bastide de Lomagne, des séances d'activité physique adaptée aux personnes atteintes de pathologies chroniques sont organisées chaque semaine dans plusieurs communes de la communauté.
Alimentation et vieillissement Ateliers cuisine et éducation nutritionnelle à destination des séniors permettant une activité conviviale tout en favorisant les échanges sociaux.
Petits plats petits budgets Phases de formation et d’ateliers cuisine pour sensibiliser les populations vulnérables à l’équilibre alimentaire dans un environnement de convivialité visant à lutter contre l’isolement social.
Consultations diététiques Action de médecine préventive grâce à une prise en charge diététique par un diététicien des salariés du centre hospitalier de Béziers.
Formation diététique nutrition santé Apprentissage des recommandations du PNNS par les employés du centre hospitalier de Béziers pour répondre à une demande individuelle du personnel et participer à l’acquisition de compétences dans l’accompagnement patient.
Communication incitative L'ARS Bourgogne Franche-Comté a mis en place des actions de communication pour inciter les agents à bouger plus tout en communiquant sur la signatures des chartes du PNNS aux visiteurs.
Ateliers diététiques Ateliers diététiques sur la thématique du petit déjeuner à la demande des agents de l’ARS Bourgogne Franche-Comté
Take Care & Bwel ! Projet d'entreprise de niveau international pour inciter les salariés à prendre soin d'eux en particulier dans leur pratique d'activité physique et leur alimentation.
Le Good Food Game Jeu d’équipe entre salariés qui promeut une alimentation équilibrée, une sédentarité limitée et valorise la consommation à faible impact écologique
Récréafun Dispositif gratuit pour les familles afin d’inscrire l’activité sportive dans le temps scolaire quotidien.
Vital Kids Cinq cycles d'activité physique proposés aux élèves en partenariat avec des associations communales. Un potager communal permet d'aborder l'origine des aliments et d'organiser des ateliers nutritionnels.
Vital Seniors Des activités de prévention variées proposées aux séniors pour améliorer leur qualité de vie par la prévention santé et le lien social.
Du pinceau à la fourchette Programme mêlant activité cuisine et expression artistique pour proposer un programme d’activités de plusieurs semaines autour de l’alimentation.